OSR : autour du départ d’Henk Swinnen

Jonathan Nott et l'OSR - DRNous venons d’apprendre juste avant la publication du numéro d’avril de la RMS que le contrat d’engagement de Jonathan Nott a été signé le 10 mars 2016.

La Fondation de l’Orchestre de la Suisse Romande et son directeur général Henk Swinnen « se sont séparés d’un commun accord », selon un communiqué de presse en style télégraphique du 4 février. Les causes réelles de cette séparation totalement inattendue étaient restées cachées au public. Tout cela suggère un accord tacite de ne pas divulguer d’information. Mais surtout, le contrat d’engagement de Jonathan Nott, appelé à devenir dès janvier 2017 le directeur musical et artistique de l’OSR, n’a pas été finalisé.

La Fondation de l’OSR avait déjà rendu public le 26 février le nom du successeur par intérim : Jean-Pierre Rousseau. Après avoir occupé les postes de chef des émissions musicales et de la production musicale à Espace 2 de 1986 à 1993, M. Rousseau a ensuite été durant six ans directeur de France Musique et directeur du programme musical de France Culture. Après s’être fait connaître de 1999 à 2014 en tant que directeur général de l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège, il a été nommé dès juin 2014, pour une année, au poste de directeur de la musique de Radio France. Il a été appelé l’été de l’an passé à la fonction de directeur du Festival de Radio France et Montpellier Languedoc Roussillon. La 31e édition du festival aura lieu sous son égide en juillet 2016. Mais Jean-Pierre Rousseau accompagnera tout d’abord l’OSR en avril lors de sa grande tournée en Chine et en Inde.

Le poste de directeur général est actuellement mis au concours. Qu’il ait été renommé en « administrateur général » en dit long. En ce qui concerne le contrat du nouveau directeur musical et artistique, Jonathan Nott et Henk Swinnen ont manifestement signé en octobre passé un document prévoyant un poste de chef-assistant. Mais ni le Conseil de Fondation, ni le bureau du Conseil, ni la présidente, Florence Notter, n’auraient été mis au courant. En conséquence, Swinnen aurait « déjoué » des rencontres qui étaient prévues entre la présidente et le chef d’orchestre, selon un communiqué de presse officiel de l’OSR du 26 février.

Florence Notter n’a appris l’existence de ce document qu’en janvier 2016 seulement, et cela lors d’un entretien personnel avec Jonathan Nott. En février, la présidente et la vice-présidente du conseil de Fondation de l’OSR se sont rendues à Londres, avec l’intention déclarée de remédier à la situation. Le communiqué officiel précise : « Elles ont fait tout ce qui était en leur pouvoir, dans les limites fixées par les statuts et les décisions de la Fondation de l’OSR. Après divers échanges, la Fondation a communiqué à Monsieur Nott les propositions du Conseil de Fondation. Nous attendons à présent la réponse de Monsieur Nott et de ses agents ».

Henk Swinnen a cependant renoncé à toute déclaration officielle. Il poursuit comme si de rien n’était sa carrière de manager d’orchestre : il entrera le 1er mai 2016 dans ses nouvelles fonctions de directeur artistique de l’Orchestre philharmonique Royal des Flandres.

Leave a comment ↓

Poster un commentaire