NYCOFondé en 1943 et inauguré le 21 février 1944 avec une production de Tosca, le New York City Opera a déposé son bilan le 1er octobre 2013.

Cette grande maison que le maire de NY Fiorello La Guardia aimait à nommer « l’opéra du peuple » s’était installée au Lincoln Center en 1966. Elle a donné, dans ses meilleures années, jusqu’à 16 opéras différents et 130 représentations par saison. La récente décision de George Steel (directeur général depuis 2009) d’abandonner ces locaux historiques a été vivement contestée et accusée d’avoir contribué au déclin de l’institution.

Le NYCO a vu sa situation se dégrader très rapidement depuis 2008, le fonds de dotation fondant de 48 M$ à 4,5 M$. Les réductions de salaires de plus de 80% acceptées en 2012 par les membres de l’orchestre et du chœur n’ont pas suffit à redresser la situation.

Tino Gagliardi, président la local 802 de l’AFM, commente ainsi la situation :

« Comme les musiciens du NYCO le craignaient depuis longtemps, les décisions irréfléchies de la direction de quitter les locaux récemment rénovés du Lincoln Center, de bouleverser le programme de la saison et d’abandonner un répertoire accessible ont, sans surprise, conduit au désastre financier.

Malgré leur désaccord avec la stratégie retenue, les musiciens ont consenti de lourds sacrifices en salaires et avantages sociaux afin de maintenir l’opéra à flot. Malheureusement, suite à de flagrantes fautes de gestion et à un total manque de vision, l’une des plus légendaire de nos institutions culturelles se trouve aujourd’hui en ruines au lieu de profiter du rétablissement de l’économie. »

Source: Fédération Internationale des Musiciens (FIM)

Leave a comment ↓

Poster un commentaire